Aménager le centre bourg

Comme nous, vous constatez tous les jours des trottoirs trop étroits, une circulation automobile complexe, une place de la Volaille et une église insuffisamment valorisées, masquées. Les salles de la Coopé et les rues centrales se dégradent et rebutent.

En concertation avec l’ensemble des citoyens et des usagers, construisons un projet d’aménagement du centre bourg en réconciliant les divers modes de transports (véhicules personnels, transports en commun, piétons, 2 roues, ...) afin de (re)créer un centre de vie qui facilite les rencontres entre les baziègeoises et baziègeois. Un centre bourg où l’on puisse se déplacer en toute sécurité avec ses enfants, sa poussette, mais aussi en fauteuil roulant ou quel que soit son handicap, facilitant ainsi l’accès aux équipements publics. Un centre bourg où l’on ait envie de se promener, de faire ses courses, où l’on ait envie de développer des évènements collectifs, des activités associatives ou commerciales, ...

L’urbanisation du centre bourg doit apporter des réponses concrètes pour faciliter et sécuriser les déplacements de tous (piétons, cyclistes / 2 roues et automobilistes) tout en garantissant un stationnement proche du coeur du village.
C’est pour nous, le plus important des leviers permettant pour (re)dynamiser le centre du village.

Ne pensez pas que pour nous le centre bourg se limite à la seule Grand’Rue ...
Notre réflexion commune doit porter sur l’ensemble du village. Nous répondrons ensemble à la question de la mise en synergie et en cohérence des ilots centraux que sont : la Coopé, la Halle, le bloc médiathèque-agence du Crédit Agricole, les allées Paul Marty, ...
Nous organiserons ensemble et au mieux les circulations entre la mairie, les écoles, la Coopé, la plaine d’Amont, les commerces.

Il ne s’agit pas seulement d’un projet d’un mandat, il s’agit du sens de la valeur de Baziège.
La tâche est complexe ... Nous devons être conscients qu’au regard de l’enjeu et de son importance, il prendra peut-être plus longtemps qu’un seul mandat. Nous devons donc ensemble nous y atteler dès son début.